Hébergé chez infomaniak
CPOM
Centre paroissial œcuménique
de Meyrin
30 septembre 2022

OK « pages/fr/BO.html »

Bulletin œcuménique 2022


Cliquez pour voir le PDF téléchargeable

Éditorial

Pâques : L’espérance malgré tout

Alors que nous commencions à (enfin) apercevoir le bout du tunnel après deux ans de pandémie, voilà que la guerre éclate au cœur de l’Europe et nous replonge dans l’incertitude et l’inquiétude. Les statistiques des morts du Covid font place aux statistiques de civils tués par les bombes. Et derrière ces chiffres se trouvent des familles, des amis, des hommes, des femmes et des enfants avec leurs rêves, leurs sourires et leurs espérances brisées.

Le récit de Pâques nous permet d’aborder ces événements tragiques avec une espérance renouvelée. Pâques nous dit d’abord qu’en Jésus de Nazareth, Dieu n’est pas étranger à notre souff rance, à nos deuils, et à la mort. Lorsque Jésus meurt sur la Croix, livré par les siens, le rideau du Temple de Jérusalem se déchire, pour marquer le deuil (comme c’est la tradition dans le judaïsme) du Père. Nous savons alors qu’à chaque vie humaine perdue, le cœur de Dieu le Père est égale- ment déchiré.

Mais Pâques c’est d’abord le récit d’une ré- surrection. Le matin de Pâques, les femmes se rendent au tombeau pour embaumer un mort. Mais à leur plus grand étonnement, voilà que le tombeau est vide. « Pourquoi cherchez-vous le vivant parmi les morts ? » leur demandent les anges. Face à l’aban- don, à la souffrance et à la mort, Dieu le Père ne reste pas impuissant. Il ressuscite son Fils. Il ne le ressuscite pas à une vie similaire à la première. C’est une vie nouvelle qui lui est offerte. Une vie, cette fois-ci, libre de tout mal, de toute souffrance. Une Vie sur laquelle la mort n’a plus de pouvoir. Oui, à Pâques la mort est vaincue.

Dans les semaines qui suivent, Jésus reste encore un temps avec ses amis. Il prend le temps de marcher avec deux de ses disciples. Il mange avec d’autres sur les bords de la mer de Galilée. Il est le « Dieu avec ». Tout comme Dieu le Père n’abandonne pas Dieu le Fils, ce dernier ne nous abandonne pas. Ses dernières paroles seront d’ailleurs : « Je serai avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps » (Matthieu 28:20)

Voilà l’espérance de Pâques malgré tout. Malgré tout ce que nous pouvons endurer, nous avons cette espérance qu’en Jésus- Christ, le Fils du Dieu vivant, nous pou- vons recevoir une Vie qui traverse la souffrance et la mort même.

Les ministres des principales Églises de Meyrin.
Philippe GOLAZ
Robert AKOURY
Philippe HENCHOZ
Sélina IMHOFF
Gilbert PERRITAZ

Navigateur : Navigateur détecté :
CCBot/2.0 (https://commoncrawl.org/faq/)
non-MSIE
Langue : n° 0 [fr=français]
Page : pages/fr/BO.html [0/BO]